Paris
Tables Rondes

Compte Rendu du
17 novembre 2001

 

Planning 2001 / 2002
planning / inscriptions


Table Ronde du samedi 17 novembre 2001.
Thème: "Qu'est-ce qu'une leçon de voix ?"

"Qu'est-ce qu'une leçon de voix ?" - notamment dans l'enseignement de Linda Wise, ainsi que de Liza Mayer, Enrique Pardo et Haim Isaacs, et dans dans la perspective de l'héritage dit"Roy Hart."

Notes sur différents thèmes abordés (notes non exhaustives), suivies de quelques textes proposés par des participants, la pluspart faisant partie du Programme de Formation Vocale dirigé par Linda Wise.

 

Notes des thèmes abordés. Cette réunion, la première, fit un très large tour d'horizon de la question, préparant des points spécifiques pour la table ronde du 15 décembre 2001 (" Redéfinitions pour une Formation Vocale, et une Formation de Professeurs de Voix " - principes et organisation à long terme.)

  • Faut-il parler de "leçon de voix" ou de "leçon de chant"? Les différentiations sont cruciales pour définir une pédagogie et encore plus établir des critères pour une formation de "professeurs de voix".
  • L'importance de la notion et de l'expérience du plaisir dans le travail vocal.
  • Le statut de l'erreur dans la pédagogie de la voix (du chant?)
  • "S'il n'y a pas d'élève, il n'y a pas de professeur" - l'engagement et la prise en charge active de l'élève. Les modèles thérapeutiques dans une leçon de voix. La finalité artistique - la mise en représentation du "chant".

Documents

Dominique Bois / Trois Dimensions
Nathalie Leblanc / Qu'est-ce qu'une leçon de voix ?
Annie Grimal / La leçon de chant comme un voyage.
Esther Knappe / Qu'est-ce qu'une leçon de voix ?


Elisabeth Le Joncour-Quére

Je me pique au jeu et vous envoie quelques mots sur la voix. J'avais déjà remarqué qu'à l'écriture les mots : voix - voie se télescopent régulièrement et bien malgré moi. Un temps de suspens m'était nécessaire pour que chacun retrouve sa place et ma plume...que dis-je? mon curseur! sa course.
Voilà donc l'occasion de me pencher sur eux deux et de comprendre leur lien.
Exemples : On cherche sa voie (pour se réaliser) selon sa voix (musique intérieure)
: On donne sa voix (aux élections) pour une certaine voie (politique)
En somme, la voix est une voie d'expression de soi. Elle est le lien entre soi et soi : coeur et tête,émotion et pensée. Elle trouve son enracinement en nous et chemine, dans la verticalité, vers l'élévation spirituelle.
Décidément, l'un ne va pas sans l'autre. Je m'incline donc devant leur mobilité!
Elisabeth - Lorient /Clohars


Dominique Bois
Qu'est-ce qu'une leçon de voix ?

Pour moi, une leçon comporte trois dimensions :
- une rencontre,
- une découverte,
- l'apprentissage de l'écoute.

D'abord une rencontre avec un enseignant et une expérience vocale s'appuyant sur des techniques qui sont au service de la créativité de celui qui apprend à chanter . J'ai rencontré quelqu'un d'ouvert, de totalement perméable à l'insolite, à la singularité d'un son émis quel qu'il soit, et de ce qu'il peut signifier, exprimer, qui redonnait un statut à l'erreur , à la dissonance créatrice, qui partait d'elle pour explorer des champs, des espaces inconnus de ma voix . Cette écoute très grande n'a jamais été absence mais effacement, un creux, comme une invitation à la création vocale, une lenteur patiente qui n'est pas mollesse mais attention rigoureuse, et plaisir à l'expression multiple du son, comme le scintillement des étoiles, la ciselure d'un diamant que l'on taille ou le jeu de la lumière dans les feuilles d'un arbre.

Cette ouverture a engendré une découverte personnelle, renouvelée à chaque leçon, de la richesse de mon registre, des multiples nuances, couleurs de ma voix, de ses possibilités inattendues, parfois refusées parce que le travail vocal avait réveillé à ce moment là des souffrances personnelles, car il permet de retrouver des sensations, sentiments associés à la vibration vocale et révélés par elle . J'ai redécouvert également mon corps de l'intérieur , ma " caverne " et surtout mon assise, ce qui m'ancre au sol, une verticalité comme une fondation, une stature et une largeur vibrante, libre ,une épaisseur souple et contenant les émotions libérées. Découverte de la liberté du cri et de la joie de l'exprimer.

J'ai appris enfin à écouter, m'écouter dans un mouvement qui est double et antagoniste, une écoute tournée vers l'intérieur et qui explore de plus en plus à chaque leçon des cavités , des résonnances inconnues ou à conjuguer, et une extériorisation, un chant qui se projette en avant, un souffle perceptible que j'écoute aussi parfois avec surprise, que je découvre. Intériorité et extériorité dont le prototype est à l'image de celui proposé au départ par l'enseignant.

Dominique BOIS le 5 novembre 2001

TOP


Nathalie Leblanc

Voici ma réponse à la question : « Qu’est-ce qu’une leçon de voix ? »

- C’est d’abord une exploration (ou une recherche) de toutes les potentialités de la voix : timbre, hauteur, intensité, couleurs, harmoniques, étendue, registres émotionnels ...
- C’est la mise en évidence des blocages (tensions ) qui empêchent son expression ou /et son extension.
- C’est la libérer des « schémas esthétiques » qui la retiennent prisonnière.
- Une leçon de voix est pour moi indissociable d’une mise en jeu du corps. Elle est synonyme de mouvement et peut donc dessiner l’amorce d’un changement.
- En révélant d’autres voix (que la voix habituelle connue), elle peut permettre de découvrir de nouvelles voies, c’est-à-dire d’autres approches de soi pour faire émerger toutes les composantes de l’être
que l’on est en profondeur.
- Pour moi, le travail de la voix permet de trouver ou d’ approfondir une assise intérieure. En rétablissant une libre circulation d’énergie dans tout l’être, il peut aboutir à une meilleure perception d’harmonie
et d’unité.

TOP


Annie Grimal

La leçon de chant comme un voyage.

Voyage comme départ. Avant de partir, on fait le point : où est ma voix aujourd'hui ? Etat des lieux indispensable au départ de chaque leçon. Savoir d'où l'on part pour savoir, un peu, où aller. Aventure que je me risque à oser parce que, je le sais, le professeur reste sur la rive de la réalité, garant de mon retour.

Voyage topographique : exploration des voies, des chemins par où le son circule, et avec lui, par lui, les images, les émotions, les états. Comment ils se croisent, se rencontrent, se confondent. Architecture des espaces de communication.

Voyage organique et anatomique à travers un corps que l'on découvre sonore et sensible. Comment le corps mobilise la voix et comment la voix anime le corps.

Voyage archéologique dans l'espace intérieur du corps, avec toutes les strates déposées par la vie, les resserrements, les ouvertures, les étranglements, les désirs… La voix explore et relie la partie émergée de l'iceberg avec ce territoire inconnu (inconscient ?), mais présent.

Voyage guidé : c'est la jouissance d'un espace-temps où quelqu'un s'occupe exclusivement de moi, me prend en charge. Je suis avec émerveillement le centre momentané du monde. Et en même temps, pourtant, c'est moi le guide. Car il n'y a pas de modèle préexistant : il y a ma voix, et elle est unique. Guide ignorant qui a besoin de l'autre, du professeur, pour visiter son propre territoire, le conquérir, et l'agrandir. Professeur impuissant si je ne donne rien, si je ne dévoile rien. Empathie et confiance, écoute " intelligente " de part et d'autre, sans quoi rien ne se passe.

Voyage artistique : il s'agit de chercher et de travailler ma voix comme outil de communication. Apprendre à être un artiste de la vie d'abord, de la scène peut-être.

Voyage initiatique : leçon de vie qui m'ouvre à mes propres mystères, à mes propres capacités et potentialités pour mieux trouver ma place dans le monde. Comme dans le tour de France des Compagnons, c'est en travaillant le " savoir-faire " qu'on touche le " savoir-être ". C'est un travail artistique, pas thérapeutique, même si chacun sait que la personne est profondément en jeu.


Esther Knappe

Pour moi, une leçon de voix est une voyage dans un monde souvent inconnu. On vient chercher la personne qui veut travailler la voix la ou elle est en ce moment, et on l'accompagne dans son univers. (Des fois on l'accompagne "chez elle"). On la guide et encourage pendant qu' elle recherche des couleurs et materiaux, qui sont nourri de sa verité interieur et des multiples voix qui representent ses facettes d'etre. Elle est aidé pour trouver ce qu'elle recherche et ce quelle ne sait pas encore qu'elle le recherche, donc elle fera du chemin. Si la personne ne sait pas trop quoi faire on la donne du temps, on propose une image, une direction, des couleurs et on voit comment la personne reagit la dessus. On n'enforce pas ses propres idees sur elle mais on peut la stimuler, inspirer. Un moyen tres puissant est l'imaginaire ou l'imagination (Whats the difference in french?) S'il se passent des decouvertes etonnantes et parfois un peu effrayantes on assiste la personne sans la laisser echapper mais aussi sans la forcer trop. On est avec elle, a l'ecoute.
Avec des exercises de relachement de corps, de respiration et de voix, la personne se prepare et s'assure de se quelle a, et controllera mieux sa palette de couleurs vocale et ses resonances dans le corps. Si elle travaille sur des textes ou des chansons on l'encourage a trouver ce que ca veut dire pour elle et ce qu'elle veut exprimer, puis on regarde avec elle comment, avec quelle voix, dans quel charactere elle veut s'exprimer. Elle communique avec l'exterieur mais aussi avec elle meme interieurement.

TOP